Menu

Presse

Articles du quotidien LE PARISIEN

L'Affaire des portables en détention

Article du Parisien du 6 janvier 2009

« Portable en prison : un membre du « gang des barbares » condamné

Cinq mois de prison ferme. Voilà la peine infligée, hier, par le tribunal de Créteil, à Cédric Birot Saint-Yves. Le jeune homme de 21 ans était poursuivi pour avoir utilisé un téléphone portable dans l'enceinte de la prison de Fresnes. Incarcéré depuis plusieurs mois, il est soupçonné d'appartenir au « gang des barbares ». Avec dix-neuf autres complices, parmi lesquels le prétendu chef du groupe Youssouf Fofana, il doit comparaître le 28 avril, pendant dix semaines, devant la cour d'assises de Paris, pour l'enlèvement, la séquestration, la torture et l'assassinat, en janvier 2006, d'Ilan Halimi, un jeune de 23 ans de confession juive. « Il suffit de donner des sous aux gardiens » Mais hier, devant le tribunal correctionnel de Créteil, c'est en compagnie de sa soeur cadette que Cédric était jugé. Agée de 18 ans, la justice lui reprochait d'avoir fourni la puce. « Je lui ai donné comme ça, dans la main, a expliqué la lycéenne. Je savais que c'était interdit, mais à cause de mes études, je n'arrive pas à voir mon frère. Je n'imaginais pas que je serais jugée pour ça. » Dans le box, le jeune homme, tout en provocation, s'étonne aussi : « Ils n'ont pas l'habitude à Fresnes, à la prison de Villepinte, ils ne disent rien quand on a un téléphone. » « Comment avez-vous obtenu le portable », s'interroge la présidente. « Il suffit de donner des sous aux gardiens », lance le jeune homme. Pour son avocat, l'administration pénitentiaire française ne respecte pas ses engagements européens : « Elle dit qu'elle fait sienne les 108 règles pénitentiaires européennes. Mais la règle 24 dit que tout détenu doit pouvoir communiquer quand il le veut, par lettre ou par téléphone, avec sa famille ou avec l'extérieur pour maintenir du lien social. » Qu'importe. Cinq mois de prison pour Cédric Birot Saint-Yves et deux mois de prison avec sursis pour sa soeur. »

Me contacter

Consultez également

Plan d'accès