Menu

Information Coronavirus

En raison du coronavirus, tous les procès devant les Cour d'Assises du Cabinet sur les mois de mars, avril, mai, juin et juillet ont été reportés et notamment le procès Charlie Hebdo qui devait se tenir du 4 mai au 10 juillet 2020, bouleversant nos futurs agendas.

Cependant, les juridictions d'instruction fonctionnent toujours. Bien évidemment, les Tribunaux ne sont plus accessibles à l'exception du contentieux des libertés, mais nos mails et fax parviennent toujours aux juges et nos demandes d'actes sont traités.

Les locaux du cabinet sont fermés, mais l'activité demeure. Par conséquent, n'hésitez pas à me joindre sur mon téléphone portable au 06 43 71 43 96 ou sur celui du cabinet au 06 45 59 38 95.

Bon courage à tous,
Bien cordialement.

Daphné PUGLIESI
Avocat à la Cour

Presse

Articles du quotidien LE PARISIEN

L’Affaire du Manioc :

Article du Parisien du 13.11.07 (F.H.)

« La drogue était mélangée à du manioc

C'EST mélangée à du manioc que de la cocaïne a été découverte dans les bagages d'un autre voyageur le 11 janvier 2006 à l'aéroport d'Orly. Alex, 24 ans, arrivait de Cayenne et a expliqué aux douaniers qui venaient de trouver de la drogue mélangée à 22 kg de manioc que c'était l'une de ses tantes qui lui avait confié la fécule alimentaire. Une partie lui revenait et il devait remettre le reste à un cousin résidant en métropole et qu'il ne connaissait pas. Devant la 10 e chambre du tribunal, hier, l'histoire a eu bien du mal à passer. « Vous avez payé 140 € d'excédent de bagages pour ces 22 kg de manioc alors que vous auriez pu vous le procurer en métropole à 2 € le kilo, on comprend mal votre attitude », insiste la présidente. « C'était le manioc du jardin de ma tante », avance-t-il. Son avocate appuie sa démonstration : « Moi, je suis corse, quand je reviens de mon village, je rapporte toujours tout un tas de produits... » Rebondissant sur le fait qu'il dit avoir ignoré la présence de la cocaïne, la présidente l'interroge : « Que se serait-il passé si vous aviez mangé ce manioc mélangé à la cocaïne ? » Le prévenu reste muet. Il écopera finalement d'une peine de trente mois de prison avec sursis. »

Me contacter

Consultez également

Plan d'accès